L’impact des trajets « domicile-travail » sur le niveau de stress des travailleurs

Ce n’est pas un phénomène nouveau : les trajets domicile-travail constituent une source de stress non-négligeable pour les travailleurs. Les heures passées derrière le volant et l’encombrement des routes illustrent régulièrement des phases stressantes d’une journée de travail. Néanmoins, ces deux facteurs ne sont pas les plus graves. Les stresseurs les plus importants des trajets entre le domicile et le travail sont l’irrégularité et l’imprévisibilité. En effet, nul ne peut savoir à l’avance s’il y aura des ralentissements liés à un accident, une affluence plus importante que d’habitude, des conditions météorologiques désastreuses,… Il existe une multitude d’éléments qui peuvent faire varier (parfois considérablement) le temps de trajet.

Cependant, il existe dans l’ère du temps une alternative très à la mode : les transports en commun. Présentés avec l’avantage d’être plus reposants puisque l’usager devient navetteur plutôt que conducteur, les transports en commun ne sont pas toujours la meilleure solution. D’abord, tous les travailleurs n’ont pas la chance de voir leur domicile ou leur lieu de travail desservi à proximité. Ensuite, le temps de trajet est parfois d’autant plus long si la trajectoire suivie n’est pas directe. Enfin, bien souvent les transports en commun sont victimes de retards réguliers, impactant directement le navetteur.

Comment contrer cette tendance ?

Pas d’inquiétude, il existe plusieurs solutions. Toutes ont le même point de départ : la communication avec votre employeur. En effet, ces trajets peuvent peser sur votre moral à la longue, ce qui peut tant vous porter préjudice qu’à votre entreprise. Discutez ensemble des éventuelles solutions.

Un arrangement peut être d’avoir des horaires plus flexibles, qui vous conviennent mieux et qui vous permettent de choisir quand est-ce que vous prenez la route pour vous rendre au travail. Ainsi, vous pourrez éviter les heures de pointe, vous permettant de connaître votre temps de trajet réel à l’avance. Vous n’êtes pas pour autant à l’abris d’un incident sur votre parcours, mais le nombre d’usagers sur la route sera déjà bien diminué.

Vous pourriez également envisager de vous rendre dans un bureau satellite. Il s’agit d’un bureau dépendant de votre entreprise (voire de plusieurs entreprises) mais qui en est physiquement détaché. Cela permet au travailleur de se rendre dans un environnement de travail professionnel mais qui est plus proche de chez lui. Ainsi, il diminue le nombre de kilomètres pour se rendre au travail et aura moins de risques de stress.

Une autre alternative serait de substituer la voiture par le vélo ou même la marche à pied. Ainsi, vous évitez les effets néfastes qu’apporte un trajet en voiture, et vous y gagnez d’autant plus grâce au bienfaits du sport sur la santé et la diminution du stress. Afin d’encourager cela, de plus en plus d’entreprises mettent des parkings à vélo et des douches à disposition de leurs employés, et certaines proposent même des primes « vertes », pour non-utilisation de la voiture.

Enfin, la dernière solution est de pratiquer (au moins partiellement) le télétravail. À l’heure actuelle, il n’est plus à démontrer les nombreux bienfaits que propose cette méthode, dont notamment la réduction importante de stress

En conclusion, inutile de se laisser déborder par le stress engendré par les trajets entre votre domicile et travail. Parlez-en à votre employeur, des solutions existent pour y remédier.

%s