Perfectionnisme

Le perfectionnisme est un trait de personnalité qui se caractérise par l’envie constante d’obtenir la perfection, la tendance à se mettre des standards et objectifs élevés et un esprit critique à la fois envers soi-même, mais aussi, de temps à autre envers les autres. Les caractéristiques du perfectionnisme en font souvent un facteur de stress et de burnout pour le travailleur. Il est donc essentiel de le repérer afin de pouvoir soutenir efficacement le personnel faisant état d’un perfectionnisme trop important.

Quels peuvent être les effets néfastes du perfectionnisme ?

perfectionnisme

Les attentes élevées provoquées par le perfectionnisme ont souvent des effets pervers sur les individus. En effet, il a été montré dans diverses études réalisées sur des étudiants que ces derniers présentant des traits de perfectionnisme ont une plus grande tendance à abandonner leurs études, car ils n’arrivent pas à atteindre les objectifs trop élevés qu’ils se sont fixés.

De plus, le perfectionnisme serait également lié à l’apparition plus fréquente de troubles tels que la dépression, une baisse de la confiance en soi, une augmentation du stress et de l’anxiété, ainsi qu’un désintérêt grandissant.

Le perfectionnisme chez les travailleurs peut donc avoir un impact considérable sur leur santé mentale et provoquer de facto un taux d’absentéisme et de turnover bien plus élevé.

Comment guérir le perfectionnisme ?

Guérir le perfectionnisme n’est pas chose aisée. En effet, étant donné qu’il s’agit d’un trait de personnalité, cela doit souvent venir de l’individu lui-même. Néanmoins, il peut être intéressant de réduire la pression au travail, d’accepter l’échec au sein de l’entreprise ou encore de revoir avec les employés les objectifs à atteindre afin de s’assurer qu’ils ne soient pas trop élevés et inatteignables.

Ensuite, il peut être utile de réaliser un diagnostic du perfectionnisme sur ses collaborateurs. Cela permettrait aux travailleurs perfectionnistes de pouvoir se remettre en question et revoir à la baisse certains de leurs objectifs ou encore d’essayer de refixer leurs priorités afin d’alléger la pression qu’ils se mettent eux-mêmes.

 

perfection

 

Il faut en réalité transformer les perfectionnistes en optimalistes. Pour ce faire, il ne faut pas hésiter à mettre en place de l’aide et du soutien psychologique au sein même de l’organisation.